26 juillet 2016 – Agression au fusil et menaces de mort

 » Dans la soirée du 26 juillet, vers 23h00, sur la piste forestière d’Albine, à 3 kilomètres environ du chantier éolien, Mr B. et Mr G., deux castansols entament, munis de pioches, leur besogne. Il s’agit de faire une saignée dans le but de ralentir les usagers empruntant ce chemin et de bomber un slogan anti-éolien à même le sol.

Ils grignotent la piste depuis 15 minutes mais s’interrompent brusquement. Un véhicule se dirige vers eux en dévalant la piste. Ils entendent alors la détonation d’une arme à feu. La réaction est immédiate. Les outils sont rangés dans le coffre de la voiture avec laquelle ils sont parvenus sur place. Contact ; demi-tour impossible ; la marche arrière est enclenchée. Le 4X4 qui les a rejoints, plein phare, les éblouit. Au premier virage, la voiture des deux agressés se retrouve immobilisée dans un fossé. Le conducteur du 4X4 s’arrête face à eux, descend de sa voiture et, les mettant en joue avec un fusil à canon long, leur ordonne de quitter leur véhicule après avoir asséné un coup de crosse sur leur capot. Les deux obtempèrent, naturellement. L’homme qui se révèle être le chef de chantier téléphone alors à la gendarmerie, puis à ses supérieurs. Une demi-heure durant, il continuera à pointer son arme à bout portant, menaçant les castansols de les « fumer » s’ils s’approchent de lui ou tentent de dégager leur voiture. Un flot d’accusations, de suspicions et d’injures se déverse de la bouche nerveuse du chef de chantier. Comme rien ne semble pouvoir lui faire entendre raison, atterrés, les deux montagnards décident, excédés par la menace de l’arme, de laisser leur voiture et de s’éloigner à pied de l’agresseur qui ne les contraindra pas avec son arme, mais les suit avec sa voiture au ralenti, toujours plein phare.

Le véhicule de la gendarmerie ne tarde pas à les rejoindre en remontant la piste. Mr B. et Mr G. font part tout de suite des événements aux deux agents. Ce faisant, le 4X4 passe, en marche lente, à côté de la gendarmerie, mais sans s’arrêter, poursuivant son chemin. Comprenant la situation, les gendarmes décident d’interpeller le conducteur. Un coup de gyrophare et un sifflement sonore décident le chef de chantier… à accélérer et prendre la fuite ! Les deux agents décident, eux, après une rapide concertation, de le poursuivre ; laissant les castansols en plan qui, le danger momentanément écarté, ne demandent pas leur reste et prennent la poudre d’escampette.

Epilogue : Le conducteur du 4X4 a-t-il été interpellé ? Les gendarmes ont fait un rapport, le procureur en est-il informé ? Mr B. et Mr G. ont porté plainte pour agression à l’arme à feu et menace de mort. Le procureur en est donc doublement avisé ! « 

Publicités

2 réflexions sur “26 juillet 2016 – Agression au fusil et menaces de mort

  1. JOUIN Martine dit :

    Bonjour,

    J’aurais aimé faire figurer sur votre site la chanson que notre ami Olivier a enregistrée en version occitane sur les éoliennes du roc de Peyremaux : comment dois-je procéder si toutefois cela est possible ?
    Il y a également les paroles de sa chanson, en français et en occitan.

    Bien amicalement,
    Martine (Castanviels)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s